Lundi 24 Septembre

Divers

REPRISE DU SPORT CHEZ LE CORONARIEN

LES CONFÉRENCES DU 16e CONGRÈS CŒUR ET SPORT.
Dr. BOSSER. Retrouvez tous les topos et vidéos des conférences du congrès de Lille les 3 et 4 juin 2016
PARTAGER SUR    


Quel niveau de sport ? Pour quel patient ?

•Compétition
•Loisir
–Mais à quel niveau ?
–Quel modalités ?
•Niveau de risque individuel
•Place de la réadaptation

Coronarien connu Stratification du risque
•Low probability for exercise-induced adverse cardiac events if all the following criteria are present:
–ejection fraction >50% on echocardiography or on SPECT;
–normal exercise capacity according to age and gender on exercise testing;
–absence of exercise-induced ischaemia on ECG/stress testing at lower steps;
–absence of frequent, complex ventricular tachyarrhythmias at rest and during stress testing;
–absence of significant coronary stenosis (i.e. >70% of major coronary arteries, or >50% of left main stem) on coronary angiography.
•High probability for exercise-induced adverse cardiac events if one or more of the following criteria are present:
–ejection fraction <50% on echocardiography or on SPECT, or
–exercise-induced ischaemia (>1 mm ST depression in two leads) on exercise testing at lower steps, or
–exercise-induced pathological dyspnoea (angina equivalent), or syncope, or
–frequent, complex ventricular tachyarrhythmias at rest and/or during stress testing, or
–significant coronary stenosis of major coronary arteries (i.e. >70%) or left main stem (>50%) on coronary angiography.

Niveau de risque, ESC (Prevention 2012)

•1. Très haut risque Les sujets présentant une des caractéristiques suivantes:
–Maladie cardiovasculaire documentée par des tests invasifs ou non invasifs (coronarographie, imagerie nucléaire, échocardiographie de stress, plaque carotidienne à l'échographie), infarctus du myocarde, SCA, revascularisation coronaire (angioplastie, stent, PAC), accident vasculaire cérébral ischémique, AOMI
–Diabète sucré (de type 1 ou de type 2) avec un ou plusieurs risque CV facteurs et / ou lésion d'organe cible (tels que la microalbuminurie: 30-300 mg / 24 h).
–Insuffisance rénale chronique sévère (DFG, 30 ml / min / 1,73 m2).
–Score calculé ≥10%.
•2. Risque élevé Les sujets présentant une des caractéristiques suivantes:
–Elévation marquée des facteurs de risque individuels tels que dyslipidémies familiale et hypertension sévère.
–Diabète sucré (de type 1 ou de type 2), mais sans facteurs de risque CV ou atteinte des organes cibles.
–Insuffisance rénale chronique modérée (DFG 30-59 ml / min / 1,73 m2).
–Score calculé entre 5% et 10%
•3. Risque modéré
–Les sujets sont considérés comme étant à risque modéré lorsque leur SCORE est ≥1 et inférieur à 5%.
–Beaucoup de sujets d'âge moyen appartiennent à cette catégorie. Ce risque est en outre modulé par des facteurs mentionnés ci-dessus.
•4. Faible risque
–La catégorie à faible risque se applique aux personnes avec un score < 1% et libre de facteurs qui les mettraient à risque modéré. 

> VOIR LE TOPO