Lundi 24 Septembre

Divers

PRATIQUES DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE - FREINS ET LEVIERS

Pr Martine DUCLOS, mise à jour janvier 2018.
PARTAGER SUR    
 
SOMMAIRE

Chez les patients atteints de pathologies chroniques (DT2,HTA) :

Etude MOBILE
Evaluer le pourcentage de patients à l’objectif de contrôle de la PA (< 135/85 mmHg en
mesure ambulatoire si disponible ou <140/90 mmHg en mesure conventionnelle au
cabinet médical) ainsi qu’à l’objectif individualisé d’HbA1C dans 2 groupes de patients
DT2 et hypertendus, l’un physiquement inactif et l’autre actif,
+ Motivations et barrières à la pratique d’une activité physique régulière.

- CARACTÉRISTIQUES DÉMOGRAPHIQUES DES PATIENTS
- COMPLICATIONS DU DIABÈTE ET AUTRES (CLASSEMENT SELON R&G)
- SCORE D’ACTIVITÉ PHYSIQUE DU QUESTIONNAIRE IPAQ

Rôle du médecin dans l’activité physique de ses patients diabétiques

Les principales différences entre actifs et inactifs portent sur
le rôle du médecin :
- Assurance/réassurance sur les effets sur la santé
- Ajustement conseils aux motivations/barrières des patients
C’est la pratique régulière d’AP des médecins qui influe le plus fortement
l’atteinte des objectifs glycémiques et tensionnels de leurs patients
DT2 hypertendus.

> Lire le topo (PDF)