Mardi 24 Octobre

Divers

REPOLARISATION CARDIAQUE CHEZ LES SPORTIFS

EFFETS DE L’ENTRAÎNEMENT INTENSE ET CONSÉQUENCES SUR LA PRATIQUE SPORTIVE.
Un dossier de la revue Cardio&Sport N°32 et 33 - 2012. Mise à jour mai 2017.
PARTAGER SUR    

 

Dossier coordonné par le Pr François Carré (Rennes)

PREMIERE PARTIE

1 Physiologie de la repolarisation
Un mécanisme modifié par l’entraînement physique intense
Dr Nathalie Behar (Hôpital Pontchaillou, Université Rennes 1)

2 La repolarisation cardiaque chez le sportif :
ce qui est acceptable, ce qui ne l’est pas
Pr François Carré (Hôpital Pontchaillou, Université Rennes 1)

DEUXIEME PARTIE

3 Syndrome de repolarisation précoce et pratique sportive :
quelle attitude adopter ?
Pr François Carré (Hôpital Pontchaillou, Université Rennes 1)

4 Syndromes du QT long congénital et de Brugada
Des conséquences majeures sur la pratique sportive
Dr Fabrice Extramiana (Hôpital Bichat, Paris)




INTRODUCTION

La repolarisation électrique du myocarde qui implique des canaux ioniques variés, est compliquée dès sa genèse.
Elle peut de plus être modifiée par des adaptations induites par un entraînement sportif intense. Cardio & sport a donc choisi de faire un dossier sur cette question qui pose les problèmes diagnostiques les plus difficiles chez le sportif.
Vu l’importance du sujet, ce dossier comprend deux parties réparties sur deux numéros. Cette première partie vous propose une mise au point sur les bases électrophysiologiques de la repolarisation et sur les effets de l’entraînement sur celles-ci.
Les frontières actuelles entre l’acceptable et l’inacceptable dans la repolarisation de l’athlète sont ensuite abordées.



> Lire la suite (PDF)